Karaismailoğlu: `` Les investissements dans les autoroutes et les chemins de fer seront désormais au sommet ''

Karaismailoğlu: `` Les investissements dans les autoroutes et les chemins de fer seront désormais au sommet ''
Karaismailoğlu: `` Les investissements dans les autoroutes et les chemins de fer seront désormais au sommet ''

Le ministre des Transports et des Infrastructures Adil Karaismailoğlu a répondu aux questions du journaliste Hakan Çelik lors de la séance de clôture du sommet ferroviaire turc, où la route a parcouru les chemins de fer d'hier à aujourd'hui, les investissements et les projets organisés par le ministère des Transports et des Infrastructures ont été discutés.


Le ministre des Transports et de l'Infrastructure, Adil Karaismailoğlu, qui a assisté à la séance de clôture du sommet ferroviaire turc qui s'est tenu à la gare d'Istanbul Sirkeci, a visité le stand de la Table orange établi pour le sommet avant de commencer la session et a reçu des informations du directeur général des transports de TCDD, Kamuran Yazıcı.

Le ministre Karaismailoğlu, dans son discours dans lequel il a expliqué les investissements réalisés dans le secteur des transports et l'importance accordée aux chemins de fer, a déclaré: «Nous avons réalisé des investissements révolutionnaires dans les infrastructures de transport en 18 ans. Ici, nous avons investi environ 907 milliards TL dans les infrastructures de transport. 18 pour cent de cela est le chemin de fer », a-t-il dit.

Soulignant l'importance de la gare de Sirkeci, Karaismailoğlu a déclaré: «La gare de Sirkeci est l'un des bâtiments importants. Tant en termes de transport qu'en termes d'histoire. Nous avons commencé les premières opérations ferroviaires dans les années 1860. Nous sommes dans une place très importante au sens historique. Il a apporté une grande contribution à Istanbul. Cette ligne de banlieue a servi 55 ans. Puis Marmaray a été mis en service. Premier Kazlıçeşme - Comme Ayrılıkçeşme puis Halkalı - Il a servi de Gebze. " Il a parlé sous la forme.

"Des investissements importants réalisés dans les chemins de fer en 2002, mais pas assez"

Adil Karaismailoğlu, ministre des Transports et de l'Infrastructure, a déclaré: «Les chemins de fer, négligés jusqu'en 2002, ont fait un investissement important en 2002, mais ils ne suffisent pas. À partir de maintenant, nous allons ajouter beaucoup plus à cela et faire des innovations révolutionnaires dans le chemin de fer avec de nouvelles technologies, des trains à grande vitesse et des lignes de signaux électriques. Nous faisons son travail. Le sommet de 4 jours de cette semaine s'est tenu à cet effet. Espérons que de précieuses idées, contributions, contributions de représentants du secteur privé et d'universités éclaireront notre chemin. Nous les apprécions beaucoup. Nous prenons toutes nos notes. J'espère que nous ferons ensemble la percée de ce chemin de fer », a-t-il déclaré.

"Les investissements routiers et ferroviaires vont maintenant arriver à leur terme"

Adil Karaismailoğlu, ministre des Transports et de l'Infrastructure, a déclaré avoir adopté le principe de zéro erreur dans les investissements et a déclaré: «Nous avons investi environ 907,2 milliards TL dans les infrastructures de transport ici. 18 pour cent de cela est le rail. Bien sûr, les autoroutes sont principalement de l'autre côté de cela. Espérons qu'à partir de septembre 2020, les investissements dans les autoroutes et les chemins de fer se feront face. En d'autres termes, 65 à 18 pour cent se sont atteints. Notre objectif est d'abaisser un peu plus les autoroutes et de surélever un peu plus les voies ferrées. Le chemin de fer est l'un de nos objectifs très importants pour nous de nous faire entendre dans le monde et d'être un chef de file dans sa région. Notre pays vient de rencontrer des trains à grande vitesse après 2002. "Nous avons multiplié par 3 à 4 fois nos lignes électriques signalées dans nos lignes existantes."

Karaismailoğlu sur les autoroutes avec un oturmuşluk qui rappelle les investissements réalisés dans la route depuis de nombreuses années en Turquie, il a déclaré: «Désormais, tout le monde peut voler. La compagnie aérienne est devenue la voie du peuple. Dans le chemin de fer, nous avons normalement 12 mille 800 kilomètres de voie ferrée. Mille 200 kilomètres de celui-ci est une ligne de train à grande vitesse. Notre objectif est de porter ce chiffre à 2023 en train à grande vitesse d'ici 3. Augmenter à 18 XNUMX avec des lignes conventionnelles normales. D'une part, les trains à grande vitesse et d'autre part, il y a toute une étude sur les trains de marchandises dans tous les coins de notre pays "

«Nous avons des objectifs pour 2023, mais nous avons aussi des objectifs après 2023. J'espère que nous terminerons les domaines urgents dès que possible et les intégrerons dans notre système. Marmaray est déjà la pierre angulaire de cette entreprise. Un axe de transport de Pékin à Londres a maintenant commencé à travailler sur tout le corridor intermédiaire. Cela continue rapidement. Nous sommes en position intermédiaire en tant que base logistique dans le monde. "

«Le signal domestique et national est très important. Si nous ne le faisons pas.

Karaismailoğlu a déclaré qu'ils travaillaient pour la signalisation locale dans les chemins de fer et a déclaré: «Nous avons toujours travaillé avec des entreprises dépendantes du monde entier dans le domaine de la signalisation. Nous sommes maintenant de retour au signal local là-bas. Espérons que nous avons un projet commun avec Asalsan sur la ligne Gayrettepe Airport. C'est la première fois que le signal domestique y est actuellement fabriqué. Après cela, j'espère transférer ceci aux trains à grande vitesse et à nos lignes conventionnelles à ceci et le signal domestique et national du bidet est très important. C'est notre indispensable. Lorsque nous y parviendrons, personne ne pourra plus se tenir devant nous », a-t-il déclaré.

«Le monde lutte contre la pandémie, mais nous ouvrons des portes, nous posons les fondations»

Le ministre Karaismailoğlu a déclaré que le travail se poursuivait à toute vitesse et avec dévouement pendant le processus de pandémie et a déclaré: «Nous avons pris des précautions dans notre pays et prêté attention aux règles de nettoyage à distance des masques. Nous avons survécu à une certaine période de temps avec peu de dégâts. Nous n'avons jamais arrêté la pandémie. Nous avons suivi notre travail. Nous continuons nos processus. Le monde lutte contre l'épidémie, mais nous faisons des ouvertures, jetons les bases. Nous travaillons sans relâche pour l'avenir de notre pays. Il y a eu de brèves interruptions, mais nous allons les compenser dès que possible. Nous sommes une équipe avec des centaines de milliers d'amis. Il y a une grande dévotion », dit-il.

À la fin de la séance, Karaismailoğlu, qui a également examiné le train à vapeur exposé pour le sommet, a bavardé avec le conducteur du train à vapeur et s'est fait prendre une photo souvenir dans le train avec le journaliste Hakan Çelik.


sohbet

Feza.Net

Soyez le premier à commenter

Yorumlar

Articles et publicités connexes