Quelles sont les mesures prises en raison du Covid-19 sur les lieux de travail ?

Quelles sont les mesures prises en raison du covid sur les lieux de travail ?
Quelles sont les mesures prises en raison du covid sur les lieux de travail ?

La circulaire couvrant les risques Covid-19 – mesures des salariés et les questions du test PCR que les employeurs vont exiger de leurs salariés par le ministère du Travail et de la Sécurité sociale a été transmise au Gouvernorat de 2 Provinces le 2021 septembre 81. Un travailleur qui n'a pas de test PCR peut-il être licencié ? Quelle voie l'employeur suivra-t-il pour le test PCR ?

Dans la lettre envoyée aux gouverneurs par le ministère, il a été annoncé que les employeurs sont tenus d'informer leurs employés des mesures de protection et de prévention contre les risques pour la santé et la sécurité pouvant survenir sur leur lieu de travail. Il a été déclaré que les employés devraient être informés des avantages du vaccin pendant le processus pandémique dans lequel se trouve notre monde. Il a été souligné que les salariés non vaccinés devraient être informés des conséquences possibles du diagnostic de Covid-19 en termes de législation du travail et de sécurité sociale. Il a été déclaré qu'à partir du 6 septembre 2021, les lieux de travail et les employeurs pourraient exiger des tests PCR pour les travailleurs qui ne sont pas vaccinés contre Covid-19, et que les résultats des tests devraient être enregistrés conformément au KVKK sur les lieux de travail.

Quelle voie l'employeur suivra-t-il pour le test PCR ?

Les entreprises demanderont d'abord si leurs employés ont été vaccinés et s'ils ont terminé leurs vaccinations, et enregistreront ces données conformément à la loi sur la protection des données personnelles n° 6698 (KVKK). Ensuite, les employeurs informeront par écrit leurs salariés qui n'ont pas été vaccinés ou n'ont pas terminé leurs vaccinations, des bénéfices du vaccin Covid-19, et des risques et précautions éventuels qui peuvent être rencontrés dans l'entreprise s'ils ne sont pas vaccinés. . A l'issue de cette information, les employeurs sont également tenus d'informer leurs salariés qui n'ont pas ou n'ont pas terminé leur vaccination, et s'ils sont diagnostiqués Covid-19, les résultats qu'ils rencontreront conformément au droit du travail et de la sécurité sociale. . L'article 6331 de la loi n° 19 sur la santé et la sécurité au travail stipule que les employés sont tenus de ne pas mettre en danger eux-mêmes et les autres employés en termes de santé et de sécurité en raison de leur travail. Selon cet article, il est juridiquement approprié pour les employeurs de demander des tests PCR à des employés non vaccinés afin de protéger la santé et la sécurité de tous les employés de l'entreprise. Les personnes qui ne passent pas le test PCR, malgré la demande de leur employeur, peuvent être invitées à se défendre en donnant un avertissement écrit.

Le processus Covid-19 continue de changer la vie des entreprises. Les mesures prises pour protéger la santé des travailleurs apportent de nouveaux devoirs et responsabilités aux employés du service des ressources humaines des entreprises. Le statut vaccinal des employés et les résultats des tests PCR de ceux qui ne sont pas vaccinés sont gérés de manière efficace, efficiente et conforme au KVKK via le programme de conformité HRM (gestion des ressources humaines) basé sur le cloud et le mobile. UyumHRM est un logiciel RH intégré qui contribue à la productivité et à l'efficacité des entreprises en prenant en charge l'évolution des fonctions RH.

Un travailleur qui n'a pas de test PCR peut-il être licencié ?

Dans l'article publié par le ministère du Travail et de la Sécurité sociale, il était indiqué que, comme motif du test obligatoire, les personnes qui n'ont pas terminé leur vaccination peuvent aggraver les conditions de santé et de sécurité des autres employés, perturber la paix du travail et mettre en danger la santé des autres employés.

Alors, un travailleur qui ne souhaite pas se faire faire le test PCR malgré la demande de l'employeur peut-il être licencié ? Il y a deux points de vue différents sur ce sujet, dont la clarté n'est pas encore connue. Certains experts disent que si le vaccin n'est pas obligatoire, il n'est pas obligatoire d'avoir un test PCR, et donc l'employeur ne peut pas licencier le travailleur qui ne soumet pas le test. Dans un autre point de vue, il est indiqué que si les employeurs veulent le test obligatoire, les travailleurs devraient le faire faire, et que les employés qui n'ont pas le vaccin et ne sont pas testés peuvent être licenciés. Cette question, qui n'a pas encore de résultat définitif, créera un précédent avec la décision de la justice dans les prochains jours si un travailleur licencié ne passe pas le test et s'adresse au tribunal.

Comme on le sait, le test PCR est effectué gratuitement dans les hôpitaux publics. Si le salarié passe le test dans un hôpital privé en raison d'une situation particulière, les frais supplémentaires encourus ici seront payés par l'employeur conformément à la loi.

Test PCR obligatoire dans les transports publics interurbains et les événements

Le ministère de l'Intérieur a rendu obligatoires les tests PCR pour les personnes âgées de 18 ans et plus qui ne sont pas vaccinées, à compter du 6 septembre 2021, dans les avions, bus, trains et autres véhicules de transport public sur les déplacements interurbains, ainsi que dans les événements et les organisations où les personnes assister collectivement, comme les cinémas, les concerts, les théâtres.

Armin

sohbet

Soyez le premier à commenter

Yorumlar