Activation de la torpille lourde AKYA

La torpille lourde Akya est activée
La torpille lourde Akya est activée

Président de la SSB Prof. Dr. İsmail Demir a fait des déclarations lors du concours de fusées TEKNOFEST 2021 sur l'importance de TEKNOFEST pour l'industrie de la défense et sur les systèmes d'armes navales qui continuent d'être développés.

Le président de SSB, smail Demir, a également déclaré que les produits développés par les participants pourraient être apportés à l'industrie de la défense en termes de technologie. Concernant le sujet, il a déclaré : « Ici, nous pouvons créer des produits qui peuvent réellement être utilisés sur le terrain, ou des produits qui peuvent être utilisés sur le terrain avec une petite modification, pas seulement « des fusées ont été construites et jetées ». Un membre de notre équipe a fabriqué un drone qui est sorti d'une fusée après que la fusée ait atteint une certaine altitude. Cela peut introduire un concept important dans le champ d'action. Les inventions qui apportent un nouveau concept opérationnel aux drones peuvent venir d'ici. Nos drones Akıncı et Aksungur apporteront les produits expérimentaux proposés ici pour être utilisés sur le terrain avec un peu de changement. »

Demir a déclaré que les travaux sur les systèmes navals se poursuivent et que la torpille de classe lourde AKYA est en cours d'activation et qu'une version du missile anti-navire ATMACA pouvant être lancé à partir de sous-marins est en cours d'élaboration. Il a également mentionné que le travail de Land ATMACA, qui est la version terre à terre de l'ATMACA, se poursuit.

Avec le projet AKYA, les capacités critiques de Roketsan, acquises au cours de longues années de travail de précision dans le développement de systèmes de fusées et de missiles intelligents à haute vitesse et guidés avec précision, vont sous la mer. Avec AKYA, qui est lancé à partir de sous-marins contre diverses cibles de surface et sous-marins et entièrement développé avec des capacités nationales, un besoin important des forces navales turques en plates-formes sous-marines sera satisfait avec des ressources nationales.

Alors que les études de qualification d'AKYA se poursuivent, les activités de Production Initiale à Basse Echelle pour répondre aux besoins prioritaires des Forces Navales Turques se poursuivent également.

AKYA, qui permettra de répondre aux besoins en torpilles de classe lourde 533 mm des forces navales turques avec des moyens nationaux, a récemment effectué des essais de tir depuis le sous-marin TCG Gür et un contrat a été signé pour son intégration avec les sous-marins de classe Preveze. AKYA a une autonomie de plus de 50 km, une vitesse maximale de plus de 45 nœuds ; En plus de la tête de sonar active/passive avec une capacité de contre-contre-mesure et un guidage par remous, il dispose également d'une capacité de guidage externe avec un câble à fibre optique.

Spécifications techniques d'AKYA

  • Autonomie 50+ kilomètres
  • Vitesse 45+ nœuds
  • Cibles sous-marins, navires de surface
  • Tête de sonar active/passive avec capacité de contre-mesure acoustique de guidage
  • Guidage des remous
  • Mode de guidage Guidage interne
  • Guidage externe avec câble à fibre optique
  • Détecteur de proximité Fuze / Détonation par impact
  • ogive sous-marine ogive insensible aux chocs
  • Abandonner la ruche Abandonner en nageant
  • Système d'entraînement Moteur électrique CC sans balais + Impulseur inversé
  • Batterie Batterie chimique haute énergie

Une version sous-marine du missile ATMACA est à l'étude

Adapté pour nos sous-marins, l'ATMACA offrira une alternative d'engagement à bien plus longue portée par rapport aux torpilles. De plus, les missiles antinavires ATMACA, qui disposent de mesures pour rendre leur détection difficile à eux seuls (section radar réduite, faible altitude de croisière…) vont rendre plus difficile la réaction à une attaque lorsqu'ils sont lancés depuis des sous-marins.

On peut s'attendre à ce que le missile sous-marin ATMACA soit de conception similaire aux missiles anti-navires UGM-84 Sub Harpoon. Après avoir atteint la surface depuis le sous-marin via une capsule porteuse compatible avec les tubes lance-torpilles de 84 mm des sous-marins, l'UGM-533 Harpoon démarre son vol avec une fusée à propergol solide comme le RGM-84 Harpoon et continue avec son turboréacteur.

Ressources: defenceturk

Armin

sohbet

    Soyez le premier à commenter

    Yorumlar