Commandement de la Garde côtière 39 ans

commandement des garde-côtes
commandement des garde-côtes

Tout au long de l'histoire, les Turcs ont toujours établi des États durables et bien organisés parmi les nations du monde, et ont travaillé dur pour la sécurité de leur État et des personnes qui y vivent. À la suite des leçons tirées de l'histoire, il a été compris que la sécurité des pays côtiers devait être assurée du plus loin possible, et non de la patrie.

Commandement de la Garde côtière pré-républicaine

La création de l'Organisation des garde-côtes remonte à la seconde moitié du XIXe siècle. A cette époque, en raison de la révolution industrielle en Europe et des grands développements de la production et du commerce international, les questions douanières ont pris de l'importance et les questions de problèmes douaniers et de lutte contre la contrebande ont pris le devant de la scène.

Au cours de l'Empire ottoman, différents noms ont été donnés aux coutumes, en tenant compte à la fois de l'emplacement et du type de marchandises. Celles situées sur la côte étaient appelées « Coast Customs », celles situées le long de la frontière étaient appelées « Border Customs » et celles sur le continent étaient appelées « Land Customs ». Les douanes côtières étaient en cause pour les marchandises du commerce intérieur et extérieur. Les taxes douanières étaient une source importante de revenus pour l'État. Cependant, divers problèmes et plaintes sont survenus en raison des méthodes de collecte des impôts, ce qui a amené les propriétaires à recourir à des moyens illégaux.

Pendant cette période, les fonctions de protection des côtes de la péninsule anatolienne, de prévention et de contrôle de la contrebande, exercées par les administrations douanières provinciales affiliées au Trésor ; En raison de l'absence de communication entre ces administrations et de la désorganisation structurelle, elle n'a pu être menée efficacement. Afin de sauver les douanes de cette situation, des études sur la structure organisationnelle ont été lancées. À la suite de ces études, les administrations douanières provinciales ont été connectées à l'Istanbul Commodity Customs Assurance en 1859 et le nom de cette institution a été changé en "Rusumat Confiance" en 1861. Mehmet Kani Pacha fut le premier Emine de Rusumat.

Au cours de la période Tanzimat, à la suite de l'accord commercial entre l'Empire ottoman et d'autres pays en 1861 et l'augmentation des droits de douane, il y a eu une augmentation des incidents de contrebande douanière. Face à cette situation, il a été envisagé de mettre en place une nouvelle organisation afin d'accroître l'efficacité dans la lutte contre la contrebande et une « Organisation de contrôle des douanes » a été créée au sein du corps de Rüsumat Emaneti.

Plus tard, afin d'assurer les services de sécurité et de garde-côtes à nos frontières maritimes, des « Escadrons de Corde » furent constitués sous la Gendarmerie en 1886.

Commandement des garde-côtes de l'ère de la République

Dans les premières années de la période de la République, les « lois sur l'interdiction et le suivi de la contrebande » numérotées 1126 et 1510 sont entrées en vigueur, et à partir du 01er octobre 1929, la « loi sur le tarif douanier » no. En raison de l'augmentation des droits de douane avec cette loi, il y a eu une augmentation des incidents de contrebande et les incidents de contrebande ont atteint de grandes proportions, en particulier dans nos frontières méridionales.

Sur ce, avec la loi n° 27 adoptée le 1931 juillet 1841, afin d'assurer une meilleure exécution des services douaniers et de surveiller, d'enquêter et de prévenir la contrebande par mer, et d'assurer la sécurité de nos eaux territoriales, le « Garde général des douanes » , qui a un caractère semi-militaire, a été établi sur nos frontières méridionales. Le commandement des forces armées turques » a été établi, et à partir de 1932, il a continué son devoir sous l'état-major général avec la loi n° 1917. Entre-temps, les études sur le sujet se poursuivent et en 1932, la « Loi sur l'interdiction et le suivi de la contrebande » numérotée 1918 est entrée en vigueur. Selon cette loi, les affaires de contrebande se poursuivraient en détention, en cas de condamnation pour délits de contrebande, la peine ne serait pas suspendue et l'exil serait imposé.

Avec la promulgation de la loi n° 1936 en 3015, l'organisation navale sous le commandement général de l'application des douanes a reçu une identité militaire et la tâche d'assurer la sécurité et la sûreté de nos eaux territoriales a été confiée à cette organisation.

Le « Commandement général de l'application des douanes » a poursuivi ses activités jusqu'en 1956 sous le ministère des Douanes et des Monopoles, la sécurité des frontières maritimes et la formation du personnel, sous l'État-major général.

Avec l'entrée en vigueur de la loi n° 16 relative à la « Conservation et sécurité de nos eaux frontalières, côtières et territoriales, et le transfert de la prévention et du suivi de la contrebande au ministère de l'Intérieur » adoptée le 1956 juillet 6815, la responsabilité de la protection et de la sécurité de nos eaux frontalières, côtières et territoriales, ainsi que de la prévention et du contrôle de la contrebande, a été transférée au ministère de l'Intérieur a été transférée au commandement général de la gendarmerie, qui lui était subordonné, et l'existence légale de l'application des douanes et du commandement général a été résilié.

À cette date, des commandements régionaux de la gendarmerie navale ont été établis à Samsun, Istanbul, Izmir et Mersin sous le commandement général de la gendarmerie, et une direction de la branche navale a été établie au quartier général du commandement général de la gendarmerie.

* Zone de responsabilité le 15 avril 1957; Le «Commandement régional naval de la gendarmerie égéenne» couvrant la zone s'étendant d'Enez sur la frontière maritime turco-grecque à Kocaçay sur la frontière maritime Muğla-Antalya a été créé.

* Domaine de responsabilité en 1968; A cette époque, le « Commandement régional naval de la gendarmerie de la mer Noire » a été créé, couvrant la zone comprise entre Artvin-Kemalpaşa à la frontière maritime turco-russe et Begendik à la frontière maritime turco-bulgare, et la mer de Marmara.

* La zone de responsabilité au 15 juillet 1971 ; Le «Commandement régional de la gendarmerie méditerranéenne» couvrant la zone comprise entre Hatay-Güvercinkaya à la frontière maritime turco-syrienne et Kocaçay à la frontière maritime Antalya-Muğla a été créé.

La loi n° 09 a été acceptée le 1982 juillet 2692 et le commandement des garde-côtes a été créé par publication au Journal officiel du 13 juillet 1982. Avec ce changement, les commandements régionaux de la gendarmerie navale affiliés au commandement général de la gendarmerie ont reçu le commandement du commandement des garde-côtes et ont été rebaptisés commandements des garde-côtes de la mer Noire, de la mer Égée et de la Méditerranée.

Pour que le commandement des garde-côtes puisse continuer ses activités, un bâtiment détaché était nécessaire dans une partie centrale d'Ankara et la propriété du bâtiment situé sur la rue des ministères Karanfil a été donnée au commandement avec la lettre du Premier ministre datée du 10 septembre, 1982 et le bâtiment a été réglé le 01 avril 1983.

Le commandement des garde-côtes, qui a servi sous le commandement général de la gendarmerie jusqu'au 01er janvier 1985, a été une unité de sécurité armée au sein de l'état-major et de l'organisation des forces armées turques, subordonné au ministère de l'Intérieur en termes de devoir et de service en temps de paix, et subordonnée au commandement des forces navales en cas d'urgence et de guerre a commencé à exercer ses activités sur toutes les côtes de notre pays, dans la mer de Marmara, les détroits du Bosphore et des Dardanelles, les ports et golfes, les eaux territoriales, la zone économique exclusive et tous zones maritimes sous notre souveraineté et notre contrôle conformément aux règles du droit national et international.

En 1993, les noms des principaux commandements subordonnés du commandement de la Garde côtière ont été réorganisés et ils ont été nommés commandements régionaux comme suit ; * Commandement régional de la Garde côtière de Marmara et des détroits * Commandement régional de la Garde côtière de la mer Noire * Commandement régional de la Garde côtière méditerranéenne * Commandement de la région de la mer Égée de la Garde côtière

Afin de répondre aux besoins actuels et futurs en personnel du commandement des garde-côtes et d'accroître l'efficacité de la mission, la loi n° 18 sur le commandement des garde-côtes a été modifiée par la loi adoptée le 2003 juin 2692. Avec ce changement, le commandement des garde-côtes a été doté d'une structure indépendante comme les commandements des forces des forces armées turques et le commandement général de la gendarmerie.

Le commandement de la Garde côtière a été séparé du bâtiment de la rue Karanfil, qui a servi de quartier général du commandement pendant 06 ans, le 2006 janvier 24 et a déménagé dans le nouveau bâtiment de commandement moderne, qui a été construit sur la rue des ministères Merasim, conformément à l'importance de ses fonctions.

Commandement de la Garde côtière ; Conformément au décret-loi n° 668, elle était directement subordonnée au ministère de l'Intérieur en tant que force générale armée de maintien de l'ordre, conformément à la décision prise par le Conseil des ministres réuni sous la présidence du Président le 25 juillet 2016.

Armin

sohbet

    Soyez le premier à commenter

    Yorumlar