Prime de coton graine augmentée de 1,1 livre par kilogramme

Prime de coton graine augmentée de 1,1 livre par kilogramme
Prime de coton graine augmentée de 1,1 livre par kilogramme

Participant au "Programme de distribution de semences de cultures fourragères" organisé à Izmir, le ministre de l'Agriculture et des Forêts Dr. Bekir Pakdemirli a déclaré avoir augmenté la prime de coton graine de 37,5% à 1,1 lire par kilogramme.


Dans son discours au programme, le ministre Pakdemirli a souligné qu'il était très heureux de lancer un projet important qui renforcera la production et soutiendra nos agriculteurs. «Les semences sont le début. Le premier maillon de la chaîne alimentaire, base de la diversité biologique et culturelle; Le grand monde est caché dans une petite graine. Le premier mot de la production agricole et l'histoire principale de la durabilité commencent par «semences». Le point de départ de l'économie et de l'industrie est la graine », a-t-il déclaré.

96% DES BESOINS TOTAUX EN SEMENCES SONT PRODUITS À DOMESTIQUE

Soulignant que pour amener notre sécurité alimentaire à une structure plus robuste à l'avenir, Pakdemirli a souligné que nous devons élaborer correctement nos plans concernant les semences et les mettre en œuvre rapidement et efficacement:

«Comme vous le savez, le commerce international des semences; Il a montré des augmentations significatives au cours des 50 dernières années. En fait, entre 1970 et 2016, le commerce international des semences a été multiplié par 12. Nous ne pouvions pas rester derrière cela. Par conséquent, au cours des 18 dernières années, en suivant la spécialisation dans la production de semences et les progrès de la technologie de production de semences, nous avons maintenu la question du «nationalisme et de l'autochtonie dans les semences» de notre pays à notre ordre du jour. Ici encore, je le dis fièrement, la Turquie; c'est un pays qui produit ses propres semences. C'est l'un des 10 premiers pays au monde dans le commerce des semences. Le pays qui produit 96% de ses besoins totaux en semences sur le marché intérieur et exporte vers 86 pays; Dinde. Avec plus de 18 milliards de lires de soutien que nous avons donné au cours des 2 dernières années; notre production de semences a été multipliée par 7 et nos exportations de semences par 9 "

UN PAIEMENT TOTAL DE 18 MILLIARDS DE LIRA A ÉTÉ FAIT DANS LE CADRE DES USINES D'ALIMENTATION AU COURS DES 7 DERNIÈRES ANNÉES

Soulignant que les plantes fourragères sont l'une des sources de nourriture les moins chères pour le développement et la durabilité de notre élevage, le ministre Pakdemirli a déclaré: «Les plantes fourragères ne répondent pas seulement aux besoins nutritionnels des animaux, elles augmentent également le rendement des produits suivants en conservant le sol et l'eau. Une production animale rentable est possible, bien entendu, en réduisant les coûts des intrants. Dans ce contexte, comme le ministère; Dans notre pays, nous apportons un soutien important à la culture des cultures fourragères afin d'augmenter les superficies de cultures fourragères, de répondre à nos besoins en fourrage provenant de sources nationales, d'augmenter la production d'ensilage et d'obtenir des aliments moins chers et de meilleure qualité. Dans le cadre du soutien aux cultures fourragères; Il y a 18 ans, nous avons augmenté le montant de l'aide de 216 millions de livres sur 36 mille hectares à 2019 millions de livres sur 1 million d'hectares en 786. Au cours des 18 dernières années, nous avons réalisé une augmentation significative de la production de cultures fourragères en versant un soutien total de 7 milliards de livres. Ainsi, la superficie des cultures fourragères a triplé pour atteindre 3 millions d'hectares. Notre production de fourrage grossier a été multipliée par 2,3 pour atteindre 2 millions de tonnes. Nous actualisons chaque année le montant de l'aide aux cultures fourragères, en tenant compte des coûts ».

DONNEZ 75 POUR CENT DES SEMENCES DISTRIBUÉES

Soulignant qu'ils sont ici aujourd'hui, dont 75% dans le cadre du projet de distribution de semences de plantes d'alimentation additive de notre ministère, Pakdemirli a poursuivi ses propos comme suit:

«Ce projet a deux piliers. Situé dans le premier pilier; Dans la période intermédiaire entre la plantation de coton et la récolte de coton d'automne jusqu'à la plantation de printemps, nous commençons à mettre en œuvre le projet de soutien aux semences de 75% d'İzmir pour l'utilisation généralisée des cultures fourragères annuelles. Nous distribuerons 243 tonnes de graines de vesce et 14.564 tonnes de graines d'avoine à 218 producteurs dans les districts d'Aliağa, Bergama, Çiğli, Dikili, Foça, Menemen, Kınık, Selçuk, Tire et Ödemiş à semer sur 72 75 terres. Nous distribuons des graines de vesce de variété Alper et des graines d'avoine de variété jaune; Ce sont les variétés développées par notre Institut de recherche agricole égéen. Par conséquent, nos semences nationales et nationales; Les graines développées par l'égénine rencontrent les terres de l'égénine. Bien entendu, nous mettrons en œuvre cet important projet, dont 13% sous forme de subvention, dans 210 provinces en plus d'Izmir, sur une superficie totale de XNUMX XNUMX décares.

La deuxième étape est; Dans le cadre de l'amélioration de la production de prairies et de cultures fourragères; 75% est un projet de subvention aux semences pour l'utilisation généralisée de cultures fourragères annuelles et pérennes en jachère ou sur des terres agricoles vides. Ce projet d'un coût total de 25 millions de lires; Il sera mis en œuvre dans un total de 50 mille décares dans 290 provinces. Dans le cadre de ces deux projets, nous visons à apporter une valeur ajoutée supplémentaire à notre pays en produisant au total 1 million de décares de terrain.

NOUS AVONS AUGMENTÉ LA PRIME DE MASS COTON DE 37,5% À 1,1 LIRA PAR KILOGRAMME

Dans son discours, le ministre Pakdemirli a déclaré qu'il voulait donner une bonne nouvelle importante à nos producteurs de coton d'Izmir: «Le coton est une matière première importante de l'industrie textile. Notre pays; C'est un pays qui a une voix dans le monde avec ses produits textiles de qualité qu'il produit et exporte. Notre pays est l'un des principaux centres de production de coton du monde. Nous sommes au 6e rang mondial pour la production de coton et au 3e pour le rendement. Grâce aux politiques et aux soutiens fructueux que nous avons mis en œuvre au cours des 18 dernières années, le rendement du coton graine a augmenté de 40% par décare et atteint 500 kilogrammes. Avec la bonne nouvelle que j'annoncerai aujourd'hui, nous visons à augmenter à la fois la production et l'efficacité. Comme vous le savez, le soutien des primes pour le coton était de 80 kurus par kilogramme. Suite aux demandes de nos producteurs et à l'analyse détaillée que nous avons effectuée, nous avons augmenté la prime du coton graine de 37,5% à 1,1 lire par kilogramme. En outre, nous paierons 1,23 livre par kilogramme aux producteurs de coton, ainsi qu'un soutien pour le diesel et les engrais. «Bonne chance», dit-il.

Déclarant qu'ils ont versé le montant le plus élevé de soutien aux producteurs de coton parmi les soutiens pour le diesel et les engrais et les primes, le ministre Pakdemirli a complété ses propos en disant: "En tant que ministère, nous avons toujours été avec nos producteurs, et nous continuerons de le faire".



bavarder


Soyez le premier à commenter

Yorumlar